De quelle manière peut-on travailler avec des personnes atteintes de pathologie « lourdes » , quel travail est-il possible de faire. Il sera nécessaire comme dans tout bon accompagnement « Ericksonienne » de s’adapter aussi bien à la personne qu’à l’environnement direct du sujet (famille, cadre médical …).
Travail sur l’attitude de l’accompagnant vis-à-vis du sujet atteint d’une pathologie dites « lourde ». Adapter l’approche, le discours et la technique, rassurer et responsabiliser le sujet , donner des prescriptions de tâches visant à maintenir une dynamique de travail. Suivre le sujet tout au long du parcours.

4 Vidéos pour une durée d’environ 3h50.

Ce contenu est réservé aux personnes connectées et ayant acheté le module